Galerie Sud

Bien avant que la recherche de l’or ne soit le mot d’ordre et bien avant que le monde entier ne prenne connaissance de la « ruée vers l’or du Klondike », un peuple athapaskan vivait au Yukon. Jadis, la rivière Klondike s’appelait Tr’ondëk, signifiant eau à pierre-marteau. Elle avait été nommée ainsi parce que les Tr’ondëk Hwëch’in plantaient à coup de marteau des pieux dans le lit de la rivière et tissaient des branches entre ces pieux pour fabriquer des barrages qui guidaient les poissons dans des pièges en forme de paniers disposés avec soin. Hwëch’in signifie peuple et par conséquent, Tr’ondëk Hwëch’in signifie « peuple de la rivière à pierre-marteau ».

Ce peuple nomade se déplaçait au rythme des saisons, en fonction de l’abondance des aliments d’un endroit à l’autre et d’un moment de l’année à l’autre. Il comptait également un établissement permanent à l’embouchure de la rivière Tr’ondëk ou Klondike, mais il n’y vivait pas à l’année. Cet endroit constituait un lieu de pêche important pour eux.

Bien que l’endroit soit célèbre pour ses ruées vers l’or, c’est la traite des fourrures qui a d’abord ouvert le Nord aux peuplements non autochtones.

En 1848, Robert Campbell a établi le Fort Selkirk au nom de la Compagnie de la Baie d’Hudson au centre de traite historique des Premières Nations situé à la jonction du fleuve Yukon et de la rivière Pelly. L’axe de ravitaillement était long et pénible à traverser, et c’est pourquoi les objets de commerce se faisaient toujours rares ici.

Vers 1896, le bassin hydrographique du Yukon avait fait l’objet de nombreuses prospections. Ce n’était donc qu’une question de temps avant qu’une vaste concentration d’or ne soit découverte dans le ruisseau Bonanza. Les historiens ne s’entendent pas pour dire à qui la découverte de l’or du Klondike et à qui la ruée vers l’or du Klondike sont vraiment attribuables. Cela dit, de manière générale, on s’entend pour dire que les principaux personnages de l’histoire sont Robert Henderson, George Carmack, son épouse Kate qui faisait partie de la Première Nation Tagish, son frère Skookum Jim et leur neveu Dawson Charlie.

Mais qui a vu l’or du ruisseau Bonanza en tout premier? Nous ne le saurons probablement jamais vraiment, mais William Ogilvie s’est fait un devoir de faire des recherches à ce sujet et de s’entretenir avec grand nombre des personnes concernées. Skookum Jim et George Carmack affirment tous deux avoir vu l’or en premier, tandis que d’autres soutiennent que c’est Kate Carmack qui a trouvé de l’or en lavant sa vaisselle dans le ruisseau. Selon William Ogilvie, ce serait Skookum Jim qui aurait trouvé les premières pépites d’or, mais George Carmack, Skookum Jim et Dawson Charlie auraient partagé la découverte parce qu’ils voyageaient ensemble.

Quoi qu’il en soit, George Carmack a jalonné la concession d’exploration Discovery sur le Bonanza, tandis que Skookum Jim et Tagish Charlie ont établi une concession de part et d’autre de cette concession. C’est ce qui a donné le coup d’envoi à la ruée vers l’or.

Added to cache at Apr 26, 2017 12:11:46
Content not from cache
Dawson City Museum is located in the Old Territorial Administration Building at 595 Fifth Avenue.
Phone: 867-993-5291 • Fax: 867-993-5839 • E-Mail: info@dawsonmuseum.ca